GRAVURES

 

banner3

 

 


L’exposition d’impressions de l’Académie des Beaux Arts de Palerme, inaugurée le 15 juin 2011 au Musée d’Art Graphique de Messini, s’est terminée le 3 novembre avec une cérémonie a l’Ecole Italienne d’Athènes après cinq mois d’exposition à Leros, Rodes, Volos et Patras.

Sous le patronage de l’Ambassade d’Italie à Athènes et de la Province régionale de Palerme, l’exposition a suivi un itinéraire à travers la Grèce, accueillie par le Musée d’Art Graphique de Messini (Kalamata), par le Centre Expositif Alevromilo di Brouzi (Leros), par la Pinacothèque du Musée d’Art Contemporaine de Rode, par le Centre Cultural de Nea Ionia (Volos), par la Salle Sokari du Centre Cultural de Patras, et par l’Ecole Italienne d’Athènes.

[click to open the gallery]       

thumb_diagramma.finL’intérêt de l’exposition, au de là du haut niveau artistique des œuvres présentées, se trouve aussi dans sa complexité structurale fondamentalement didactique, essayant de faire participer le visiteur aussi au ‘côté caché’ et technique de l’œuvre d’art, que celui-ci est accoutumé à se limiter à admirer (ou à critiquer…), passivement au plan esthétique.

Les deux sections dans lesquelles est partagée l’exposition, interagissent en se complétant mutuellement, en concentrant l’attention du visiteur sur le processus complexe de réalisation qui, en partant du matériel utilisé et à travers les différentes phases des diverses techniques, parvient a l’œuvre  finale, que le visiteur est sollicité à rattacher aux méthodes utilisées.

La ‘section didactique’ est représentée par quelques matrices a titre d’exemple, par la documentation photographique des outils les plus couramment utilises pour la réalisation de la matrice, et par une vidéo illustrant  la préparation, l’exécution et l’impression de plusieurs technique chalcographiques.

La section plus proprement académique, qui propose à coté du traditionnel ‘secteur maitres’ un ‘secteur historique’ avec une grande amplitude temporelle, permet avant tout d’admirer des œuvres d’artistes du présent et du passé, mais représente aussi un échantillon de haut niveau artistique des différentes techniques adoptées, depuis les plus traditionnelles jusqu’aux plus expérimentales.

L’approche originale de l’exposition est en plus représenté par une première tentative de coordination des activités culturelles, normalement réalisées de façon indépendante par les différentes Institutions, au fin d’atteindre une souhaitable optimisation des ressources disponibles.


 

[sfoglia il catalogo virtuale della mostra]

 

 

… per lastre e per inchiostri … è il territorio oscuro dell’alchimia dove metalli ed acidi, cere e torchi sono padroni di casa non molto affabili e cerimoniosi ma, a quanti con sapienza e pazienza sanno entrare nelle loro grazie, riservano l’accesso ad un mondo fantastico e affascinante dove è possibile produrre raffinate ragnatele, incroci di umori, particolari sensazioni tattili prima che visive.

… per lastre e per inchiostri … è onomatopea dello stridio del bulino contro il metallo della lastra, è il rumore del combattimento omerico del metallo contro il metallo, è la musica di fondo del buio antro di Efesto dove i Titani lavorano con acre fatica a produrre manufatti di luminosa bellezza.

… per lastre e per inchiostri … è terra di nessuno dove chiunque può, se provvisto di anima, avvicinarsi per chiedere di esprimere o di raccontare storie ed emozioni.

… per lastre e per inchiostri … e ci si avvia verso Macondo, dove nasce la bellezza e la follia.

luisa maria leto          


 

 

LAST NEWS

member login